Rose musquée: sélection de variétés et conseils de culture

Il n'y a presque personne qui n'ait jamais vu un chien se lever. Cette plante est largement utilisée dans l'aménagement paysager, elle est populaire parmi les jardiniers amateurs. Mais les arbustes à fleurs abondantes peuvent non seulement décorer le jardin, mais aussi apporter une récolte de fruits extrêmement sains. Il n'y a rien de compliqué dans la culture des cynorrhodons; même un jardinier débutant peut la cultiver.

Description de l'installation

La rose musquée est un grand genre de plantes à feuilles caduques de la famille des roses. La plupart d'entre eux sont des arbustes, des plantes grimpantes, des plantes herbacées et des arbres sont beaucoup moins communs. Tous ont une caractéristique commune - les pousses sont densément parsemées de pointes acérées de différentes longueurs. Ils sont même sur des branches annuelles, mais là, ils ressemblent plus à des poils.

La rose musquée est obligée par le nom à la présence de nombreuses épines densément espacées parsemant les pousses

Dans l'hémisphère nord, le dogrose est omniprésent. Il est également satisfait du climat tempéré et subtropical. Il pousse presque comme une mauvaise herbe, s'adaptant avec succès même aux conditions environnementales défavorables des villes. Dans la zone centrale de la Russie, l'églantier à cannelle est particulièrement courant. Parmi les «parents», il se distingue par la plus forte teneur en vitamine C des fruits.

La rose musquée est très répandue dans la nature, elle pousse principalement là où le sol est humide et fertile, formant des rideaux entiers et des fourrés presque infranchissables

Les feuilles de l'églantier sont de couleur vert foncé saturé (on trouve des teintes gris-gris, olive ou rougeâtre), de forme complexe (non appariées), pas trop grandes (5–8 cm de long). Le mauvais côté est souvent pubescent. Le bord est sculpté de petits clous de girofle.

Les feuilles de cynorrhodon, selon la variété, peuvent projeter une teinte bleuâtre ou rougeâtre

La hauteur moyenne d'une plante adulte est de 1, 5–2, 5 m. Les pousses sont assez fines, presque des rameaux. En même temps, il est assez difficile de les briser. L'écorce est brun rougeâtre, lisse, brillante, parfois avec une teinte verdâtre ou violette. Le système racinaire est puissant, développé. Les racines des tiges pénètrent dans le sol de 2, 5–3 m, les racines accessoires atteignent une longueur de 25–40 cm.

La plante forme des pousses basales très abondantes, grâce auxquelles la largeur augmente rapidement.

La rose musquée est largement utilisée dans l'aménagement paysager

La floraison de l'églantier a lieu en juin ou au début de juillet et dure de 10 à 20 jours. Les fleurs sont très impressionnantes et diffusent un arôme incroyable. Dans les variétés sauvages de rose sauvage, elles sont le plus souvent simples, à cinq pétales. Les bourgeons sont simples ou rassemblés en 2–4 morceaux en inflorescences sous forme de bouclier ou de panicule. Des sélectionneurs et des variétés éponge de rose sauvage ont été élevés. La couleur des pétales est très différente - du blanc neige au cramoisi foncé, presque noir. Dans la nature, diverses nuances de rose sont répandues, du pastel doux au cramoisi brillant. Le diamètre moyen de la fleur est de 4 à 5 cm, elle s'ouvre tous les jours de 4 h à 5 h et s'endort de 19 h à 20 h.

Des cynorrhodons en fleurs décorent le site et diffusent un arôme incroyable

Les cynorrhodons mûrissent à la fin de l'été ou dans la première moitié de septembre. S'ils ne sont pas collectés à temps, ils resteront sur la plante jusqu'au premier gel. Ce sont des baies presque sphériques, parfois allongées ou oblates de différentes nuances de rouge et d'orange. Ils sont connus des botanistes sous le nom d'hypanthium, qui se forme pendant la croissance du réceptacle. Le diamètre moyen est de 10 à 15 mm. La première récolte peut être attendue 3-4 ans après la plantation d'un semis dans le sol. La durée de vie productive de la brousse est d'au moins 25-30 ans.

La rose musquée est une plante non auto-pollinisatrice. Son pollen est transporté par les abeilles et autres insectes. Par conséquent, s'il est planté dans l'attente d'une future récolte, et non pour décorer le site, il est souhaitable d'avoir plusieurs variétés.

Les cynorrhodons ne sont pas moins décoratifs que leurs fleurs

Dans la rose sauvage - une teneur record en vitamine C, qui a un effet positif sur l'immunité, la résistance globale du corps aux maladies, réduit la fatigue, améliore les performances (mentales et physiques), stimule la régénération tissulaire et le renouvellement des cellules sanguines. L'huile de rose musquée aide à la cicatrisation des plaies et à toutes les maladies de la peau.

Contre-indication à l'utilisation des cynorrhodons - pathologie des vaisseaux sanguins (varices, thrombophlébite). Après avoir consommé une décoction d'églantier, vous devez vous rincer la bouche, sinon cela peut causer des problèmes avec vos dents.

Les cynorhodons contiennent une grande quantité de vitamine C

Variétés appréciées des jardiniers

La sélection de l'églantier va dans deux directions. Des variétés à gros fruits à haut rendement avec une teneur élevée en vitamine C et en oligo-éléments, ainsi que des hybrides décoratifs avec une couleur inhabituelle de pétales et de fleurs doubles, sont en cours de sélection.

Parmi les variétés plantées pour la récolte, les suivantes sont les plus populaires auprès des jardiniers russes:

  • Vitamine VNIVI. Buisson étalé, pousses dressées. Les épines sur les pousses fructifères sont pratiquement absentes. Les baies sont presque sphériques, pèsent en moyenne 3, 5 à 4 g et forment des grappes similaires aux raisins ou aux groseilles rouges. Ils se caractérisent par une teneur élevée en vitamine C (4000 mg pour 100 g) et en caroténoïdes. La pulpe a un goût aigre-doux agréable. Le rendement moyen est de 2, 5–3 kg par plante adulte. La variété résiste au gel jusqu'à -35 ° C, respectivement, adaptée à la culture dans l'Oural, la Sibérie et l'Extrême-Orient. De plus, il se caractérise par une bonne immunité aux maladies typiques de la culture. Disponibilité obligatoire des variétés pollinisatrices;
  • VNIVI à gros fruits. Le buisson est puissant, tentaculaire, taux de croissance différent. La hauteur moyenne est d'environ 2 m. Sur les jeunes pousses, l'écorce est verdâtre, avec l'âge elle change de couleur en brun grisâtre. Les feuilles sont vert foncé, la surface est légèrement ridée. La floraison commence en juin, dure jusqu'au premier gel. En même temps, les fruits mûrissent. Les fleurs sont grandes, les pétales sont rose pâle. Les fruits sont légèrement aplatis, la peau est brillante, orange rougeâtre. Le poids moyen est d'environ 8 g, le rendement est de 3-4 kg à partir d'un buisson. Un inconvénient important est la teneur relativement faible en vitamine C de la pulpe par rapport aux autres variétés Résistance au gel à -25 ° C;
  • Pourpre. Un buisson de 1, 5–2 m de haut et à peu près du même diamètre. Le taux de croissance n'est pas différent. Les épis sont assez courts et rares, concentrés à la base des pousses. Les fruits d'une forme inhabituelle en forme de poire sont situés sur de longues tiges. La peau est écarlate brillante et brillante. Le goût de la pulpe est agréable, aigre-doux. La récolte mûrit au cours de la dernière décennie d'août. La variété est appréciée pour sa haute résistance au gel et son immunité génétiquement intégrée à l'oïdium, mais souffre souvent de taches noires;
  • Globe La hauteur du buisson peut atteindre 1, 5 m, les pousses sont assez épaisses et arquées. L'écorce est brun verdâtre. Les épines à la base des branches sont densément localisées, il n'y en a pratiquement pas au sommet. Les feuilles sont grandes, vert clair. Le poids moyen d'une baie presque sphérique est de 3 à 3, 5 g, la tige est longue et la peau est écarlate pâle. La productivité est très élevée - 6–7 kg par buisson. Il ne diffère pas beaucoup de la résistance au gel, il est donc cultivé dans un climat subtropical (sud de la Russie, Ukraine);
  • Ray. Grand arbuste, atteignant 3–3, 5 m de hauteur. Les pousses sont minces, l'écorce est verdâtre. Il n'y a pratiquement pas d'épines, elles ne sont concentrées qu'à la base des branches. Les fleurs sont rose pastel, les fruits sont écarlates brillants. Les baies ont une forme allongée intéressante, semblable à un cône. Le poids moyen est de 4 à 4, 5 g. Le goût n'est pas mauvais, avec une acidité rafraîchissante. La variété est appréciée pour son rendement élevé, sa résistance au froid et la présence d'une immunité contre l'oïdium. En outre, il est le plus souvent contourné par des ravageurs typiques de la culture;
  • Ovale. Variété à maturation moyenne en Russie, elle est largement cultivée à l'échelle industrielle. La douille est basse (jusqu'à 1, 5 m), compacte. Les pousses sont des écorces minces, courbes et mates. Les pointes ne sont pas situées trop souvent, mais sur toute la longueur de la branche. Les fleurs sont de taille moyenne, blanc neige. Les fruits atteignent une masse de 8 à 9 g, la peau est épaisse, la pulpe est sucrée, presque sans acidité. La variété se caractérise par une très haute résistance au gel et est extrêmement rarement affectée par les maladies, les ravageurs;
  • Rubis Les feuilles et les fruits sont assez gros. Les baies sont cueillies en grappes de 3 à 5 pièces. La peau d'orange, en mûrissant, devient écarlate ou pourpre foncé, la forme varie de presque sphérique à allongée, ovale. La chair est aigre-douce. Les fruits mûrissent dans la première décade d'août, le rendement est faible - 1–1, 5 kg d'un buisson adulte. La variété résiste aux gelées jusqu'à -30 ° C, avec de bons soins elle souffre rarement de maladies et de ravageurs;
  • Titane. Buisson tentaculaire puissant, atteignant 2 m de hauteur. La floraison a lieu à la mi-juillet. Les feuilles sont à peine visibles derrière les pétales rose pâle. Les baies sont cueillies en pinceaux de 3 à 5 pièces; elles sont stockées sous forme sèche pendant très longtemps. Résistance au gel - jusqu'à -20 ° C;
  • Anniversaire. La brousse est puissante, mais basse (jusqu'à 1, 5 m). Les fleurs sont grandes, rose vif, la floraison est très abondante. Les fruits ont la forme de bulbes. Le poids moyen des baies est de 4 à 5 g. La peau est brillante, rouge-orange. Chair douce et aigre. Les fruits sont parfaits pour le séchage, la confiture est également faite à partir d'eux;
  • Apple. La hauteur de la brousse ne dépasse pas 1 à 1, 2 m, mais cela n'affecte pas la productivité. Il est comparable au même indicateur pour les variétés hautes (4-5 kg). Les fleurs sont grandes, les pétales sont écarlates foncés. Les fruits sont peints dans une couleur rouge vif brillante, collectés en pinceaux de 5-7 pièces. En forme, ils sont légèrement aplatis. Un goût aigre-doux prononcé est inhérent à la pulpe. Le poids moyen de la baie est de 10 à 12 g;
  • Vorontsovsky-1. Hybrides interspécifiques, les «parents» sont la rose de Webb et la rose sauvage ridée. Hauteur - jusqu'à 2 m. Le rendement n'est pas mauvais, environ 3 kg de baies de la brousse. Les fruits mûrissent fin août, se caractérisent par une teneur élevée en vitamine C mais aussi en E (acide folique). La peau est brillante, rouge orangé. La forme est presque sphérique. La résistance au gel est faible - jusqu'à -15 ° C. C'est un bon pollinisateur pour d'autres variétés de cynorrhodons;
  • Russe-1. Le buisson est très décoratif, élégant, les feuilles sont vert pâle. La teneur en vitamine C est d'environ 3200 mg pour 100 g. Les fruits sont unidimensionnels, presque sphériques. Productivité - 1, 5–2 kg par buisson. Elevé spécifiquement pour grandir dans l'Oural. Il a une immunité génétiquement construite contre la rouille;
  • Sergievsky. Une variété de maturation moyenne. Le buisson est compact, de 1, 5 à 1, 8 m de haut, il se caractérise par une bonne résistance au gel et résiste aux maladies et aux ravageurs. Recommandé pour la culture dans la région de la Volga. Les fruits sont rouge vif, en forme d'oeuf, pesant 3-4 g. La chair est aigre-douce. La vitamine C est d'environ 2500 mg pour 100 g.

Galerie de photos: cynorrhodons

La rose musquée VNIVI a une teneur très élevée en acide ascorbique

Rosehip VNIVI à gros fruits justifie pleinement le nom

Rosehip Crimson est un buisson assez compact qui ne diffère pas dans le taux de croissance

Un inconvénient important du Rosehip Globus est sa résistance relativement faible au gel

Rosehip Beam est facile à identifier en raison de la forme caractéristique des baies

Rosehip Oval en Russie est largement cultivé à l'échelle industrielle

La rose musquée ne peut pas être appelée à haut rendement, mais elle se caractérise par une résistance au gel et une bonne immunité

La floraison des cynorrhodons sauvages de la variété Titan est très abondante

Rosehip Jubilee est idéal pour le séchage

Rose musquée a de très gros fruits

Rosehip Vorontsovsky-one appartient à la catégorie des hybrides interspécifiques

Rosehip Russian-one - l'une des dernières réalisations des éleveurs

Rosehip Sergievsky élevé spécifiquement pour la culture dans la région de la Volga

Les cynorhodons décoratifs sont largement utilisés dans l'aménagement paysager à la fois dans les plantations individuelles et pour la formation de haies. La plupart d'entre eux sont élevés à l'étranger, ils ne diffèrent donc pas par leur résistance spéciale au gel. Le plus souvent, il s'agit d'hybrides interspécifiques obtenus à la suite de croisements de cynorrhodons, musqués et ridés. Le plus commun d'entre eux:

  • Jundzilii. La plante est compacte, presque sphérique. Hauteur et diamètre - 0, 5–0, 8 m La calotte est très dense. Largement utilisé pour former des haies. Les fleurs sont rouge carmin;
  • Nana Hybride avec une hauteur ne dépassant pas 0, 5 m La floraison est très abondante et longue. Les pétales sont rose pâle. Fleurs semi-doubles;
  • Montblanc Les feuilles sont petites, comme ajourées. Les fleurs sont grandes, avec des pétales blancs comme neige;
  • Robin des Bois. Les fleurs sont assez modestes, rose pastel. La floraison dure jusqu'à 3 mois. De gros fruits rouges sphériques à peau brillante mûrissent en même temps avec eux;
  • PiRo-3. La hauteur du buisson peut atteindre 1, 5 m. Les fleurs sont très grandes, avec des pétales rose cramoisi. Les étamines jaune safran recueillies en grappe se détachent nettement sur leur fond;
  • Ballerine. Hybride sans prétention, tolère l'ombre partielle. Les pétales sont rose pâle, couverts de taches et de traits plus brillants;
  • Resonanz. La hauteur du buisson est d'environ 1 m Les fleurs sont très grandes, éponge, rouge sang;
  • Moje Hammarberg. En raison de plusieurs vagues de floraison, un arbuste bas est couvert de fleurs pendant presque toute la saison végétative. Leurs pétales sont rose vif, l'arôme est très saturé;
  • Rugostar rouge Le buisson a une hauteur de 0, 7-0, 8 m. Les fleurs sont semi-doubles, écarlate foncé. Étamines d'un citron brillant;
  • Thisbe. La présence de plusieurs vagues de floraison est caractéristique. Les fleurs sont semi-doubles, les pétales sont très rares pour un dogrose d'une teinte pêche ou saumon;
  • Northern Lights. Le buisson peut atteindre 0, 7 m de haut, les fleurs sont semi-doubles, en forme de soucoupes. Les pétales de nacre jaune pâle sont coulés de saumon, rosé, jaune pâle.

Galerie de photos: Variétés populaires de cynorhodons décoratifs

Rosehip Jundzilii - l'une des variétés les plus compactes, n'a presque pas besoin de formation de couronne

Rose Nana - Un hybride nain populaire

Rosehip Montblanc est très impressionnant grâce à ses grandes fleurs blanches comme neige

Rose musquée Robin Hood appréciée pour son abondance et sa durée de floraison

Rosehip PiRo-3 se distingue par une couleur très vive des pétales

Rosehip Ballerina est sans prétention, tandis que le buisson a l'air très élégant

Rose musquée Resonanz à distance facile à confondre avec les roses

Rose musquée Moje Hammarberg est parsemée de fleurs presque tout au long de la saison de croissance

La rose musquée Rugostar est largement utilisée dans l'aménagement paysager

Cet églantier se distingue par sa couleur de pétale rare

Rosehip Northern Lights comme si scintille dans différentes nuances pastel

Procédure d'atterrissage

La rose musquée se caractérise par une absence générale de prétention, mais une condition nécessaire pour obtenir les rendements maximaux possibles est une quantité suffisante de chaleur et de soleil. Le soleil est également nécessaire pour les variétés décoratives, sinon les fleurs deviennent plus petites, la couleur des pétales s'estompe, la floraison devient moins abondante. Par conséquent, il est préférable de placer la brousse dans un endroit ouvert, idéalement sur une petite colline.

Le sol de l'églantier préfère des éléments nutritifs, mais en même temps assez légers. Bien que la plante prenne racine et porte des fruits sur n'importe quel sol, sauf salin, marécageux et alcalin, la meilleure option pour elle est un substrat loameux ou loam sableux. Les sections où les eaux souterraines s'approchent de la surface à moins de 1, 5 m sont catégoriquement inadaptées.Pour la même raison, les basses terres ne sont pas recommandées - l'eau de fonte et l'air humide humide stagnent pendant longtemps.

La productivité de l'églantier dépend de la disponibilité des variétés de pollinisateurs. Si plusieurs plantes sont plantées simultanément, la distance entre elles est d'au moins 0, 8 m (meilleure que 1 m). Pour former une haie, l'intervalle est réduit de 1, 5 fois. La distance entre les rangées de paliers est d'environ 2 m.

Le plus souvent dans les régions à climat tempéré, la rose sauvage est plantée au printemps. Dans le sud de la Russie ou en Ukraine, la procédure peut être déplacée au début ou même à la mi-automne. Même dans ce cas, il reste suffisamment de temps dans les régions subtropicales jusqu'au premier gel. Pendant 2, 5 à 3 mois, le semis aura le temps de s'adapter aux nouvelles conditions de vie.

Le système racinaire des semis d'églantier doit être développé, sain

La profondeur recommandée de la fosse d'atterrissage est d'environ 30 cm, diamètre - 15–20 cm de plus. Il est toujours préparé à l'avance, pour les semis de printemps - à l'automne, sinon au moins quelques semaines avant la procédure prévue. La couche supérieure de sol fertile est mélangée à 2-3 kg d'humus, et du superphosphate simple et du sulfate de potassium (20-30 g chacun) sont également ajoutés.

L'alternative naturelle est d'environ 0, 5 l de cendre de bois tamisée.

Processus d'atterrissage étape par étape

  1. Avant la plantation, les racines des plants sont trempées dans l'eau, coupées à une longueur de 20 cm, recouvertes d'un mélange d'argile en poudre et de fumier.
  2. Lorsqu'elle sèche, la plante est placée dans la fosse de plantation et recouverte de terre. Assurez-vous que le cou de la racine se trouve à 3-4 cm au-dessus du niveau du sol.
  3. Arbuste abondamment arrosé (25-30 l).
  4. Le cercle du tronc est paillé, créant une couche d'environ 3 cm d'épaisseur.
  5. Les pousses sont taillées sur une longueur de 10 à 15 cm, les feuilles sont arrachées.

Pour empêcher la formation active de la croissance, des feuilles d'ardoise sont placées le long des parois de la fosse de plantation.

Lors de la plantation d'un cynorhodon, vous ne pouvez pas approfondir le cou de la racine

Caractéristiques de transplantation

Pour transplanter un buisson d'églantier adulte, vous devez choisir une journée nuageuse fraîche. Les racines ne peuvent pas être laissées au soleil, même pendant une courte période. Ils sèchent rapidement, ce qui réduit les chances que le dogrose s'enracine avec succès dans un nouvel endroit. La plante est extraite du sol avec un morceau de terre. La procédure est effectuée soit au début du printemps, avant le «réveil» des bourgeons de croissance, soit en automne, après la récolte et la chute des feuilles. Les buissons fleuris ne sont pas recommandés pour déranger.

Soin

Растение не отличается требовательностью и капризностью. Уход сводится к поддержанию приствольного круга в чистоте и рыхлению в нём почвы, поливам, подкормкам и регулярной обрезке.

Arrosage

Шиповник — влаголюбивое растение, при этом застоя воды у корней он не переносит категорически. Поэтому поливают растение нечасто, но обильно. В сильную жару при отсутствии осадков на растение до получения первого урожая раз в 10–12 дней расходуют 30–40 л воды, на плодоносящий куст — 60–70 л. Молодые саженцы в первый год жизни поливают чаще, раз в 5–7 дней.

После каждого полива почву в приствольном круге рыхлят на глубину 3–5 см. Чтобы задержать влагу, её мульчируют. Также мульча помогает сэкономить время на прополке, сдерживая рост сорняков.

Application d'engrais

Если посадочная яма была подготовлена правильно, подкармливать шиповник начинают со второго сезона пребывания в открытом грунте. Удобрения вносят трижды.

  1. Первую подкормку проводят за 1, 5–2 недели до цветения. Растение поливают раствором карбамида или любого другого азотсодержащего удобрения. Раз в 2–3 года в приствольном круге весной дополнительно распределяют около 20 л перегноя или перепревшего навоза.
  2. Второй раз удобрения вносят сразу же после цветения. Подойдёт любое комплексное средство для плодовых и ягодных кустарников (Агрикола, Здравень, Эффектон). В 10 л воды разводят 20–30 мл удобрения, норма на взрослое растение — 12–15 л раствора.
  3. Последний раз кусты шиповник подкармливают через 2–3 недели после окончания плодоношения. Для правильной подготовки к зиме растения нуждаются в калии и фосфоре. Раствор готовят, разводя в 10 л воды 20–25 г простого суперфосфата и вдвое меньше калиевой селитры. Альтернатива — комплексные фосфорно-калийные удобрения (АВА, Осень) либо настой древесной золы.

Если состояние растения вас не устраивает, в течение вегетативного сезона после цветения его можно раз в 2–3 недели опрыскивать раствором любого биостимулятора (гумат калия, Эпин, Гетероауксин, Циркон). Это положительно влияет на урожайность и качество плодов.

Для подкормки шиповника вполне подойдёт любое универсальное комплексное удобрение для ягодных кустарников

Правильная обрезка

Для шиповника характерна высокая скорость роста и активное образование прикорневой поросли. Поэтому обрезка для него — обязательная процедура. Её существенно затрудняет наличие шипов. Чтобы избежать травм, используют секаторы с длинными ручками.

Первый раз растение обрезают сразу же после посадки, оставляя на каждом побеге не более 3 ростовых почек. Ещё через 2–3 года куст прореживают, оставляя 3–5 наиболее крепких и развитых побега. Их укорачивают до длины 15–20 см. Правильно сформированное растение должно состоять из 15–22 ветвей разного возраста, но не старше 7 лет.

Не стоит забывать и о санитарной обрезке. Весной нужно избавляться от всех сломанных, высохших, вымерзших, повреждённых болезнями и вредителями ветвей. Также до точки роста обрезают слабые, деформированные, загущающие крону, расположенные чересчур низко побеги.

Осеннюю санитарную обрезку желательно свести к необходимому минимуму. Даже надлежащим образом обработанные срезы не слишком хорошо переносят зимние холода.

Верхушки побегов шиповника в живой изгороди регулярно прищипывают. Таким образом регулируется высота и стимулируется более интенсивное ветвление.

Entrées récentes En avril, je traite les roses pour qu'aucun parasite n'empiète sur mes beautés

5 plantes japonaises qui s'enracinent bien en Russie centrale

Comment protéger les semis de mes chats curieux

Préparations d'hiver

Большинство сортов шиповника, выведенных селекционным путём, отличаются неплохой или даже очень хорошей морозостойкостью, поэтому в специальном укрытии на зиму не нуждаются. Даже если куст пострадает от холодов, он достаточно быстро восстанавливается за счёт прикорневой поросли. Наиболее часто подмерзают ростовые почки на однолетних побегах.

Декоративные сорта шиповника страдают от холодов не в пример чаще. Для них даже -15ºС — критически низкая температура. Поэтому рекомендуется специальная подготовка. Приствольный круг очищают от растительного мусора, создают слой мульчи толщиной около 15 см. Лучше всего использовать торф, перегной, палую листву. Как только выпадет достаточно снега, его подгребают к корням. Если позволяет высота куста, его можно засыпать снегом полностью.

Récolte et stockage

Урожай шиповника вызревает несколькими «волнами». Собирают его с августа до конца сентября или даже до начала октября. Важно успеть до первых заморозков. Пострадавшие от холода плоды существенно теряют в пользе. Готовясь к уборке урожая, не стоит забывать о средствах индивидуальной защиты — плотной одежде, перчатках. Снимать можно те плоды, от которых отходят чашелистики.

Урожай шиповника нужно собрать до холодов

Для длительного хранения шиповник чаще всего сушат в духовке или естественным способом. Затем ягоды ссыпают в любые подходящие ёмкости, которые обязательно нужно держать неплотно закрытыми. В противном случае быстро развивается плесень и гниль. Для придания вкуса и аромата плоды пересыпают кусочками имбиря, тёртой цедрой цитрусовых. После сушки нужно подождать минимум неделю, только потом шиповник можно использовать для приготовления отваров и настоев.

В процессе сушки польза шиповника не теряется, а срок хранения заметно увеличивается

Видео: выращивание шиповника и сбор урожая

Способы размножения культуры

Размножается шиповник как вегетативным, так и генеративным способом. Садоводы-любители чаще всего используют первый вариант, гарантирующий сохранение сортовых признаков растения-родителя. Выращивание шиповника из семян — достаточно длительная и трудоёмкая процедура, не гарантирующая успеха.

Boutures

Черенки шиповника укореняются не слишком хорошо. Особенно это касается декоративных гибридов, выведенных при участии шиповника морщинистого. Вероятность успеха составляет не более 15–20%.

Черенок шиповника — верхняя или средняя часть однолетнего зелёного побега длиной 15–20 см, срезанная под углом 45º. Заготавливают их в середине лета. На каждом обязательно наличие минимум трёх ростовых почек.

Черенки шиповника можно заготавливать в течение всего лета, но лучшее время для этого — июль

  1. Перед высадкой нижние листья обрывают, основание черенка на 12–16 часов погружают в раствор любого биостимулятора.
  2. Укореняют черенки в смеси торфа с разрыхлителем (песок, перлит, вермикулит), создав парник с помощью надетого на ёмкость полиэтиленового пакета, стеклянного колпака, обрезанной пластиковой бутылки. В грунт их высаживают наклонно.
  3. Далее нужно обеспечить постоянную температуру около 25ºС, световой день продолжительностью не менее 12 часов, нижний подогрев.
  4. Субстрат постоянно поддерживают в слегка влажном состоянии, парник ежедневно проветривают, избавляясь от конденсата.
  5. Когда на укоренившихся черенках начнут появляться новые листья, их можно пересаживать в открытый грунт. В среднем процесс растягивается на 4–6 недель.
  6. Предварительно в течение 2–3 недель саженцы закаливают, постепенно продлевая время пребывания на открытом воздухе.
  7. Шиповник извлекают из ёмкости вместе с комом земли. Если осенняя посадка в регионе не рекомендуется, можно подождать и до весны.

Использование прикорневой поросли

Прикорневую поросль большинство сортов шиповника образуют в изобилии. Этот способ получить новые растения предусмотрен самой природой. При этом сразу же отделённые от материнского растения саженцы переносить на постоянное место не рекомендуется. Корневая система у них слабая, не слишком развитая.

Прикорневую поросль большинство сортов и гибридов шиповника образуют в изобилии, поэтому дефицита посадочного материала, как правило, не возникает

«Отпрысков» высотой 25–30 см отделяют от материнского растения с помощью лопаты. Чтобы процедура пересадки увенчалась успехом, примерно половину листьев обрывают, побеги укорачивают, оставляя по 2–3 ростовые почки. Корни опудривают порошком Корневина.

Альтернативный вариант — высоко окучить выбранный «саженец» весной и обильно поливать его в течение лета, примерно раз в месяц подсыпая под корни перегной или перепревший компост. Окучивание стимулирует развитие системы придаточных корней. Осенью его осторожно отделяют от материнского растения, а следующей весной переносят на постоянное место.

Germination des graines

Семена шиповника извлекают из недозрелых плодов бурого цвета, пока у них ещё достаточно мягкая оболочка. В противном случае их прорастание возможно только при условии проведения минимум полугодовой стратификации, а всходов придётся ждать 2–3 года.

Семена шиповника извлекают из недозрелых плодов — в этом случае у них более мягкая оболочка

Les graines de rose musquée sont semées avant l'hiver dans des sillons d'environ 2 cm de profondeur, laissant entre 5 et 6 cm entre elles, recouvertes d'humus et de sciure de bois sur le dessus. Au printemps, cette section du jardin est resserrée avec une pellicule plastique avant l'émergence. Il n'est retiré que lorsque la température diurne est établie aux alentours de 20 ° C.

Semis en phase d'apparition de la troisième plongée des feuilles, ne laissant que les plantes les plus puissantes et développées. Des soins supplémentaires pour eux ne sont pas différents de ce dont les buissons d'églantier adultes ont besoin. Le printemps prochain, les semis peuvent être transplantés dans un endroit permanent.

Si une plantation de printemps est prévue, pendant l'hiver, les graines sont conservées dans des conteneurs remplis d'un mélange modérément humide de miettes de tourbe et de sable dans un endroit sombre à une température de 2-3 ° C. Auparavant, ils devaient être soigneusement nettoyés de la pulpe, afin de ne pas provoquer le développement de moisissures ou de pourriture.

Plus près du printemps, la coquille des graines se fissure. Ils sont plantés dans un mélange de tourbe et de sable, offrant les mêmes conditions que les boutures enracinées. Les plantes sont prêtes à être plantées dans le sol en 1, 5 à 2 ans.

Maladies, ravageurs et leur contrôle

Des pousses épineuses de rose sauvage protègent le buisson de nombreux ravageurs qui peuvent attaquer les plantes de jardin. De plus, la culture a une bonne immunité contre les champignons pathogènes. Néanmoins, la plante ne bénéficie pas d'une protection absolue.

Le plus souvent, le rose sauvage souffre des maladies suivantes:

  • rouille des feuilles. Sur la face inférieure de la feuille apparaissent des zones de plaque jaune-orange "laineuse". Progressivement, ils brunissent et se condensent, le tissu affecté meurt. Pour la prévention, les bourgeons foliaires gonflés sont pulvérisés avec une solution à 2% de sulfate de cuivre ou de liquide bordelais. Pendant la saison, le carbonate de sodium (15–20 g pour 5 l d'eau) est traité. Ayant trouvé des symptômes alarmants, les fongicides (Topaz, Vectra, Strobi) sont utilisés deux fois avec un intervalle de 12-15 jours;
  • taches noires. La maladie se propage de bas en haut. De petites taches arrondies gris-noir arrondies avec une bordure jaune apparaissent sur les feuilles et les pousses. Les parties affectées de la plante sèchent et meurent. Pour la prophylaxie, environ une fois par mois, le sol dans le cercle proche de la tige est arrosé avec Fitosporin-M, à l'automne après la récolte, il est pulvérisé avec une solution à 2% de sulfate de fer. Remède populaire - solution d'iode (2 ml pour 1 litre d'eau). Pour la lutte avec les médicaments Topaz, HOM, Abiga-Peak, passez 2-3 traitements avec un intervalle de 7-10 jours;
  • oïdium. Les feuilles et les pousses sont recouvertes d'une couche de plaque blanchâtre ou grisâtre, semblable à la farine saupoudrée. Progressivement, elle devient plus dense et plus foncée, acquérant une teinte brune. Pour la prévention, le dogrose est pulvérisé tous les 10 à 15 jours avec une infusion de cendre de bois, d'ail, de poudre de moutarde, une solution rose pâle de permanganate de potassium, diluée avec du kéfir d'eau. Ils combattent la maladie en utilisant des préparations Topsin-M, Vitaros, Bayleton (selon les instructions);
  • péronosporose. Taches de couleur lime avec une surface brillante, comme si une surface huileuse apparaissait sur les feuilles entre les nervures. Les tissus à ces endroits sèchent et s'effritent progressivement, des trous apparaissent. Pour la prophylaxie, le sol dans le cercle proche de la tige et les buissons d'églantier sont saupoudrés de craie concassée, de soufre colloïdal et de cendres de bois toutes les 2-3 semaines. Pour lutter contre la maladie, Planriz, Gamair, Alirin-B sont utilisés, effectuant des traitements pas plus d'une fois toutes les 2 semaines;
  • chlorose. Les feuilles sont couvertes de taches floues jaunes ou presque blanches, limitées par des nervures. La raison la plus fréquente est une carence en fer. Pour l'éliminer, 5 g d'acide ascorbique et 2-3 g de sulfate de fer sont dissous dans 1 litre d'eau froide. La durée de conservation de la solution est de 12 à 15 jours. Vous pouvez également utiliser Ferrovit, préparations Ferrilen pour la pulvérisation.

    Un remède populaire pour la prévention de la chlorose consiste à enfouir plusieurs ongles rouillés sous un buisson.

Galerie de photos: Symptômes des maladies dangereuses des hanches

Pour lutter contre la rouille des feuilles, ainsi que d'autres maladies fongiques, des préparations à base de cuivre sont utilisées.

Taches noires - une maladie caractéristique des roses, qui affecte la rose des chiens

L'oïdium semble être un revêtement inoffensif facile à effacer, mais ce n'est en aucun cas

Le développement de la péronosporose contribue à un temps frais et humide.

Le plus souvent, la chlorose est provoquée par une carence en fer dans le sol.

La plupart des ravageurs typiques de la culture sont également caractéristiques des roses, qui sont beaucoup plus souvent soumises à leurs attaques. Par conséquent, afin d'éviter l'infection, il est conseillé de placer ces cultures sur la parcelle de jardin aussi loin que possible les unes des autres.

Ravageurs menaçant le cynorrhodon:

  • tétranyque. Les jeunes feuilles, les sommets des pousses, les bourgeons sont tressés avec de fins fils translucides ressemblant à des toiles d'araignée, recouverts de petits points beiges. Les parties affectées de la plante sont déformées, sèches. Pour la prévention, le dogrose est pulvérisé tous les 5 à 7 jours avec une infusion de bouillie d'oignon ou d'ail, une décoction de tubercules de cyclamen. Après avoir découvert le ravageur, des acaricides sont utilisés (Omayt, Apollo, Neoron, Vertimek) avec un intervalle de 5 à 12 jours. Les médicaments doivent être changés pour que la tique n'ait pas le temps de développer une immunité;
  • aile hétéroclite de dogrose. Les individus adultes pondent leurs œufs dans les ovaires des fruits, les larves écloses mangent les fruits de l'intérieur, ne laissant que la peau. Pour la prévention, le dogrose est pulvérisé avec Actellik immédiatement avant la floraison. Le chlorophos et le Kinmix sont utilisés pour le combat;
  • scie coupe scie. Les larves se nourrissent des tissus foliaires, ne laissant que des stries, mangeant des passages longitudinaux en pousses. En conséquence, ils noircissent et s'estompent. Pour la prévention, les feuilles, les boutons floraux et les ovaires des fruits sont aspergés d'infusion d'absinthe ou de prêle. Après avoir découvert le ravageur, Inta-Vir, Actellik, Fosbezid, Aktaru sont utilisés;
  • dépliant rosette. Les papillons adultes pondent leurs œufs dans des feuilles repliées dans un conduit le long de la veine centrale. Les larves mangent les bourgeons et les ovaires des fruits de l'intérieur, puis passent aux feuilles, ne laissant que des stries. Pour la prévention, les bourgeons qui ne fleurissent pas sont aspergés de Nitrafen, après la floraison, du Karbofos est utilisé. Combattre les chenilles à l'aide de lépidocide, dendrobacilline, endobactérine;
  • pucerons de la rose verte. Les petits insectes de chaux collent à l'intérieur des feuilles, les sommités des pousses, les fleurs et les bourgeons, les ovaires des fruits. Une fois tous les 5 à 8 jours, vous devez vaporiser la rose musquée avec une infusion à forte odeur. Comme matières premières, vous pouvez utiliser des flèches à l'ail ou à l'oignon, des écorces d'oranges, du piment, de l'absinthe, des sommets de tomates, des miettes de tabac. En utilisant les mêmes moyens, ils combattent le ravageur, augmentant le nombre de traitements jusqu'à 3-4 fois par jour. En l'absence d'effet, tout insecticide à action générale est utilisé (Confidor, Mospilan, Iskra-Bio, Komandor).

Galerie de photos: à quoi ressemblent les ravageurs typiques de la culture

Le tétranyque n'est pas un insecte, par conséquent, des médicaments spéciaux - des acaricides sont utilisés pour le combattre

Le principal dommage aux buissons est causé par les larves d'églantier

L'attaque d'un tenthrède rongeur peut entraîner la mort rapide d'un buisson d'églantier

Les chenilles de la rosette rose peuvent balayer le rosier en quelques jours, laissant des branches nues

Pucerons - l'un des ravageurs les plus omnivores du jardin, il ne passera pas non plus par le dogrose

Gardeners: lire les avis

Pollinisation croisée de bruyère. Une note suffit. Bien que j'en grandisse trois. Mais même le vieux buisson, avant de planter deux nouvelles variétés différentes, parfaitement produit seul. Et parmi les nouveaux, j'ai une vitamine VNIVI d'églantier et Slavutich.

Luba52

Dans les forêts de la région de Yaroslavl est pleine de cynorhodons. Vous pouvez simplement creuser et ne pas acheter de semis. Il y a plus que des vitamines. Planté dans des conditions culturelles, il donne une quantité décente de baies, ainsi que le fonctionnement de la haie. Et puis ça se multiplie bien très vite. Cette année, j'ai des buissons parsemés de fruits, nous les récoltons et les séchons régulièrement pour le thé vitaminé d'hiver.

Polinka

Mon grand-père faisait constamment du thé avec des cynorrhodons et disait qu'il aidait à toutes les maladies. Nous sommes allés avec lui dans la forêt et avons ramassé des cynorhodons. Ramener à la maison, séché sur un plateau en bois dans le grenier. Ceci, bien sûr, il a tout fait correctement, il y avait des courants d'air dans le grenier, les fruits n'ont pas eu le temps de moisir et de bien sécher. Ce n'est qu'à ce moment-là que j'ai appris les propriétés bénéfiques des cynorrhodons, à savoir la vitamine C et le fait que 100 g de cynorhodons secs contiennent 800-1200 mg de cette vitamine.

Maroussia

Dans notre pays, lors de l'achat, les cynorrhodons ont déjà augmenté. À gauche. Swift régulièrement. Oui, dans les vieilles branches, le fond est exposé, mais les jeunes qui grandissent couvrent tout cela. Prolifération - oui, elle se propage. Mais pas aussi vite que les framboises. Par conséquent, dogrose est plus facile à intégrer dans le framework. Et d'ailleurs, ce «mur» fleurit aussi. Les oiseaux adorent s'y installer (aucun chat ne peut entrer dans ce cactus), et à l'automne il y a aussi une salle à manger pour eux. Les baies d'églantier ne sont pas moins décoratives que les fleurs.

Lyubashka

Pour la reproduction des cynorhodons, dès que les plantes ont fleuri, je coupe des boutures vertes, des brindilles qui n'ont pu pousser que depuis le début du printemps, je les fais tremper dans une solution d'Hétéroauxine pendant la nuit puis je plante la pénombre en verre sous canettes. Sous un pot de 0, 5 litre, je plante 4 boutures les unes à côté des autres, bien sûr, pré-arrose le sol (presque dans la saleté). Je le recouvre avec une boîte, puis j'arrose juste le sol à côté, au-dessus de la boîte, et ainsi ils s'enracinent. Au fur et à mesure que les rives poussent au fond, j'accoutume si lentement les plantes au plein air. À l'automne, bien sûr, ils sont de petite taille, et pendant un an je les laisse pousser dans cet endroit, et puis tout va bien. Ce n'est que le premier hiver que je m'endors de sciure de bois, juste au cas où, pour ne pas geler.

Petit-fils de michurin

Un cynorrhodon ordinaire est une plante tellement sans prétention que, je pense, il ne sera pas difficile de la cultiver! Il est plus difficile de se débarrasser des jeunes pousses qui commencent alors à "se glisser" dans le jardin. Une place pour lui, vous pouvez choisir les plus inutiles sur le site. Mais, bien sûr, pas à l'ombre. Et le thé à base de baies d'églantier est merveilleux ...

Elena Cherkashina

Cultiver la rose sauvage dans une parcelle personnelle n'est pas très difficile. Cette plante est moins capricieuse que sa rose "relative", à juste titre appelée la reine des fleurs. La rose musquée, bien sûr, y perd en décoration, mais elle a un avantage incontestable - la capacité de porter des fruits abondamment et de manière stable. Les bienfaits de ses fruits sont connus depuis longtemps et scientifiquement prouvés. Récemment, la culture est devenue l'objet d'une attention particulière des sélectionneurs, qui développent de nouvelles variétés, en se concentrant sur l'attractivité externe et la taille des baies.

Recommandé

Hôtes dans l'aménagement paysager du site: décorer les zones ombragées du jardin
2020
Comment choisir une scie à métaux: à la recherche de la meilleure scie à bois
2020
Gooseberry Malachite, ou un vieil ami est meilleur que les deux nouveaux
2020